Durham Miners.

par greensleevestoaground

Qu’est-ce que j’ai bien pu foutre en 2011 pour rater ce film?! Pris par la magie des images et de la bande-son de Tree Of Life, par le hipsterisme de Drive (que j’ai aimé cela-dit) et par l’incursion artistique de The Mill and The Cross, j’en ai oublié ce documentaire aux allures d’hommage aux mineurs du comté anglais de Durham: The Miners’ Hymns. Objet d’une collaboration entre le réalisateur Bill Morisson et le musicien islandais Johann Johannsson, dont chaque composition vous tire lentement mais sûrement les larmes des yeux, ce film est un montage d’archives d’excellente qualité de cette région qui a vécu et est morte pour le charbon. Cet Or Noir du nord de l’Angleterre, ennemi de l’écologie, poumon de l’économie, qui a créé des milliers d’emplois, a chauffé des familles entières lors des hivers rudes, a aidé les plus pauvres à manger à leur fin, est devenu Ange Noir lorsqu’il a lâchement et définitivement abandonné ces populations dans les années 1980. A la manière des habitants du comté de Durham qui continuent de faire vivre leur héritage minier par le tourisme, et par un habile montage, Morrison offre un hymne à la gloire des mineurs de Durham qui aura une portée autant culturelle qu’émotionnelle en faisant revivre une époque que, pour une fois, je ne regrette pas de ne pas avoir connue.

Et comme je sais que vous attendez un peu plus qu’un trailer de film, voici quelques images que je me suis cassé le cul à trouver pour ce court sujet. Et pour les accompagner, je pense que vous devriez écouter cette pièce pour orgue et vents extrait de la bande-son de l’excellent Johann Johannsson.

Cette photo et les trois qui suivent montrent des scènes du quotidien des mineurs de Craghead dans le comté de Durham, en 1938. (crédits: BBC)

Dans les années 1960 et 1970, le photographe John Bulmer a assisté à la lente déchéance de l'époque du fer et du charbon dans le comté de Durham. Heureusement, il avait souvent son appareil avec lui. Ici, vue sur les poteries de Stoke On Tent en 1962. (photo: John Bulmer)

Les rues de brique de Black Country en 1961. Région qui, comme le montre ce cliché, porte bien son nom. (photo: John Bulmer)

Deux mineurs de Durham, 1964. (photo: John Bulmer)

Une bande de jeunes mineurs de Dawden, dans le comté de Durham, 1965. (photo: John Bulmer)

Deux mineurs et leurs poneys, qui sont encore en 1965, utilisés dans les mines (pit pony). C'est d'ailleurs à Durham qu'est attestée la première utilisation de poneys dans une mine, en 1750. Le travail déjà difficile pour les hommes l'était tout autant pour ces pauvres bêtes, que l'on ne sortait quasiment jamais des sous-sols de la mine. Leur espérance de vie estimée à environ 20 ans en conditions normales, se réduisait à 3 ans à peine dans une mine. Il est probable que ses conséquences étaient aussi valables pour les mineurs que l'on voit ici. (photo: John Bulmer)

Une jeune enfant et sa mère, étendant le linge en travers de la rue, en 1965. L'une des nombreuses photos très touchantes de John Bulmer. Non non, pas parce qu'il y a une gosse au milieu d'une rue dégueulasse, mais parce que j'aime bien les femmes qui étendent leur linge. Je trouve ça sexy.

GSTAG now on Facebook !