2001: An Ivy Odyssey.

par greensleevestoaground

En 1968, 3 ans après l’incroyable Docteur Folamour, Stanley Kubrick commence le tournage de son premier chef-d’oeuvre de science-fiction et pour être plus clair, d’un chef-d’oeuvre de l’histoire du cinéma. Et de la littérature, sachant qu’Arthur C. Clarke co-écrit le scénario et le roman parallèlement. Entre existentialisme, astrophysique, intelligence artificielle et anticipation, un film de science-fiction abandonnait pour la première fois les robots faits en casseroles et machines à laver, les soucoupes volantes filmées dans les chiottes lumière éteinte et les méchants aliens verts aux yeux globuleux. 2001, l’Odyssée de l’Espace allait bouleverser le monde de… Non, en fait, le monde tout court. Déjà au milieu des années 1960, il rencontrait des équipes de la NASA pour rendre le plus réaliste possible son voyage dans l’espace dont les astronautes rêvent encore.

sk-brain-trust

Stanley Kubrick et Arthur C. Clarke (à sa droite) avec des experts de la NASA, en 1965. De g. à dr.: Frederick Ordway (futur consultant technique en chef du film), Deke Slayton (l’un des Original Seven: les 7 premiers astronautes américains), un inconnu en arrière-plan et et à la gauche de de Stanley, George Mueller (acteur majeur dans la réussite d’Apollo 11).

Certains disent qu’il aurait même influencé des designs de la mission Apollo 11. Mission qui rendra son film encore plus séduisant, en le liant à la réalité du monde contemporain 1 an plus tard. Perso, pour couper court à cette théorie avec un argument fort: je pense que ce sont de grosses conneries. Bref, si l’on parle de Stanley Kubrick sur GSTAG, c’est qu’il y a un truc dans la sape. En effet, lors du tournage en 1967, on est en pleine période Ivy. Et comme beaucoup d’artistes, acteurs et autres réalisateurs, Kubrick n’échappe pas à la mode. Alors sans vouloir vous emmener au fin fond de l’espace et de vous-même comme l’a fait Stanley (ouais, on est potes), je vous invite à me suivre sur les coulisses du tournage pour découvrir plus en détails le gros style que Kubrick envoyait derrière la caméra. Action!

2001_a_space_odyssey-620x417

Pour ses scènes de voyage dans l’espace, Kubrick s’inspira du court-métrage Universe produit par le National Board of Canada en 1960 et du film To The Moon And Beyond réalisé par Douglas Trumbull pour la Foire Internationale 1964 de New-York. Trumbull sera le directeur des effets visuels sur 2001 et deviendra ainsi l’un des plus respectés dans son domaine, travaillant notamment sur Blade Runner, Rencontres du troisième type et plus récemment, The Tree Of Life.

2001-1

Après 5 ans de travaux préparatifs dans la tête de Kubrick et 1 an de travail sur le script avec Arthur C. Clarke, le tournage de 2001 commence le 29 décembre 1965 aux Shepperton Studios, Angleterre. Le tournage durera 7 mois.

2001-sk-on-set

« On a combien de budget pour faire 2001? 6 millions de dollars? Eh merde, j’suis au-dessus des 10 millions déjà… Merde, merde, merde… » Stanley Kubrick, 1966

2001kubricksmiling

Dr. Folamour, Lolita, Spartacus… À seulement 37 ans, lorsque le tournage de son quatriéme film débute, Kubrick est déjà reconnu dans le monde du cinéma. Mais après 2001 viendront Orange Mécanique, Barry Lyndon, Shining, Full Metal Jacket et Eyes Wide Shut. Tous des perles du 7e art.

265730_orig

20140411-124824

Kubrick et son héros, le professeur David Bowman alias Keir Dullea. Cet acteur anglais quasiment inconnu le restera, sauf pour son rôle incroyable dans 2001. Dommage.

4643268535_2aebe4d864_o

bppyt1dcaaex-en

gallery_movies-stanley-kubrick

kubrick_sylvester

Kubrick et l’acteur William Sylvester.

kubrick01

kubrick2

ordway-obit-2-blog427

Aux côtés de Kubrick et Clarke, le consultant technique Frederick Ordway, 25 spécialistes des effets spéciaux, 35 décorateurs et 70 techniciens de toutes sortes.

tumblr_maz6b5ldtj1rovfcgo1_1280

Prévu pour sortir à la fin de l’année 1966, le film ne sortira qu’en 1968. Ce délai est en parti dû au fait que 205 plans font appel à des effets spéciaux réalisés en post-production. Il n’en restera pas moins un énorme succès commercial malgré son statut de film expérimental.

tumblr_nfxl75xaga1ts2udoo1_1280

tumblr_odkdoxf8ym1r196nto1_500

va_kubrick_cclarke

Arthur C. Clarke et Stanley Kubrick en 1967 dans l’ascenseur d’un vaisseau de 2001, l’Odyssée de l’Espace.

Instagram

GSTAG now on Facebook !

The Haunted Ballroom