greensleeves to a ground

Mois : juillet, 2013

French Riviera. Part 2 : 1947.

Sur GSTAG, pendant les vacances, on se la joue un peu Jean-Pierre Pernaut : chaque semaine, je vous invite à découvrir un coin de notre pays chéri. Bon là, c’est surtout la Côte d’Azur, mais qui s’en lasserait? Après une guerre qui avait quelque peu coupé l’envie de partir en vacances, on retourne dans le sud-ouest – cette fois entre Juan-les-Pins et Monte-Carlo – toujours grâce au magazine LIFE qui a publié ces photos de N.R. Farbman en 1947.

Le Casino de Monte-Carlo en 1947, bâtiment emblématique de la Principauté réalisé par Charles Garnier en 1879.

Le Casino de Monte-Carlo en 1947, bâtiment emblématique de la Principauté réalisé par Charles Garnier en 1879.

7ec5eb6a19d37ff7_large

8d1e1f8a08a5d876_large

8c85b69e940170fe_large

15bc669f2f91802b_large

0152f712de955db3_large

75c61a201c16a19d_large

GSTAG now on Facebook !

The Haunted Ballroom

Publicités

French Riviera. Part 1: 1938.

Ca sent les vacances! Bien sûr. Mais pour certains plus que pour d’autres. Dans les « certains », j’inclus les profs et les fonctionnaires qui coûtent proportionnellement certainement plus à l’état français que les sapes me coûtent à moi. Et Dieu sait si je claque du blé en chiffons! Cela dit, c’est toute la France qui s’est réjouie de recevoir ses premiers congés payés le 20 juin 1936. Deux ans plus tard, les vacanciers ont pris leurs habitudes sur la Côte d’Azur arrivant dans des trains bondés et plus rarement en auto, comme Mr Hulot (pas Nicolas: lui c’est en ULM). Les boutiques saisonnières fleurissent, le moindre petit pêcheur met à contribution ses bateaux pour emmener les touristes en balade, les stylistes commencent à se lancer dans le maillot de bain et le vêtement de plage et les gens abandonnent leurs costumes gris et tailleurs pour laisser place à un peu plus de décontraction. Alors pour tous les « autres » de ce début d’article – ceux qui sont au bureau, ceux qui s’y sont pris trop tard pour réserver leurs billets, ceux qui vont en Tunisie grâce au CE de leur boite (ouais non les mecs, ce ne sont pas des vraies vacances ça) – je vous emmène passer une journée sur notre French Riviera adorée, aujourd’hui plus bondée par le mauvais goût que par la grâce et le savoir-vivre de l’époque. Et on comprend tous ces gens qui en profitent, puisqu’un an plus tard, leur pays entamera sa deuxième guerre mondiale. C’est toujours important de terminer une intro sur une note positive.

Vue de la piscine de l'Eden Roc du Cap d'Antibes.

Vue de la piscine de l’Eden Roc du Cap d’Antibes.

L'actrice Béatrice Lillie et le comédien Jack Benny au bord de la piscine de l'Eden Rock du Cap d'Antibes.

L’actrice Béatrice Lillie et le comédien Jack Benny au bord de la piscine de l’Eden Roc du Cap d’Antibes.

aa7a6f5db57647df_large

Le luxe dans le Midi, ce n'est pas de se poser avec les autres touristes, mais de se faire une bonne bouffe entre amis, dans les champs, comme le font ces paysans.

Le luxe dans le Midi, ce n’est pas de se poser avec les autres touristes, mais de se faire une bonne bouffe entre amis, dans les champs, comme le font ces paysans.

42ac5c0ba19b6cd6_large

Quelques exemples de tenues de plage dans les années 1930.

Quelques exemples de tenues de plage dans les années 1930.

Beatrice Lillie et son fils, Sir Robert Peel, qui porte le même nom que son père décédé en 1934. Le jeune homme sera tué en 1942 à bord du HMS Tenedos, dans le port de Colombo, Ceylan (actuel Sri Lanka).

Beatrice Lillie et son fils, Sir Robert Peel, qui porte le même nom que son père décédé en 1934. Le jeune homme sera tué en 1942 à bord du HMS Tenedos, dans le port de Colombo, Ceylan (actuel Sri Lanka).

Feu d'artifice sur la mer Méditerranée.

Feu d’artifice sur la mer Méditerranée.

GSTAG now on Facebook !

The Haunted Ballroom

Le vrai Gatsby, par Polo RL.

Vous avez peut-être perdu 2h de votre vie inutilement pour aller voir la dernière adaptation de l’oeuvre de Fitzgerald par Baz Luhrmann. Pas la peine donc de vous dire que c’est complètement foiré autant au niveau visuel que musical. Et puis la direction d’acteur, proche du néant, la justesse historique et les vêtements… Dommage, Di Caprio aurait pu faire un très bon Jay Gatsby et Brooks Brothers, cette marque qui a habillé Fitzgerald et les autres grands et riches fêtards de ces Années Folles, aurait pu faire une très belle collection homme pour ce film (quant à Prada pour les femmes, ça donne une robe 1960’s qui danse le foxtrot). Malheureusement, il ne semble pas que les stylistes du film aient su utiliser les archives de Brooks de manière très adroite. Le pire, c’est que tous les abrutis qui iront voir ce film croiront réellement qu’on dansait sur de l’électro-R&B pendant la Prohibition et que les autos envoyaient du 150 km/h dans les rues de New-York. Après tout, quand on s’adresse aux cons, pourquoi se faire chier à essayer de leur faire changer d’avis? Surtout si ça ne dérange qu’un petit blogger minable. Comparée à cette poubelle cinématographique, la version cinéma de 1974 avec Redford en Gatsby, Coppola au scénario et Ralph Lauren à la garderobe, reste indétrônable. Bien qu’influencée dans les coupes par les années 1970, on avait l’impression de voir vivre les descriptions travaillées de Francis Scott à propos du style américain de cette fin des années 1910/début des années 1920. 40 ans plus tard, RL et son label Polo sont toujours fidèles à l’histoire du sportswear de leur pays et même les plus « fashionables » d’entre vous n’auront rien à redire face à ce conservatisme assumé et devenu l’image d’une marque qui fait revivre dans ses catalogues un Gatsby bien plus réel qu’Hollywood et sa 3D branlante. Pour preuve, cette collection été 2013.

tumblr_m92657835d1qavqczo1_400

tumblr_m92657835d1qavqczo2_400

tumblr_m92657835d1qavqczo3_400

tumblr_m92657835d1qavqczo4_400

tumblr_m92657835d1qavqczo5_400

tumblr_m92657835d1qavqczo6_400

GSTAG now on Facebook !

The Haunted Ballroom