Gene Kelly: première icône du « Cool »?

par greensleevestoaground

A la fin des années 1940, l’Amérique -que dis-je?, le Monde!- découvre la comédie musicale made in USA, emmenée par la MGM et un certain Gene Kelly. Danseur, acteur, chanteur, le jeune trentenaire enchaîne les pas dans Un Américain à Paris (1951) et Singin’ in the Rain (1952). Avec sa tête de gentil garçon et son corps d’athlète, il devient une icône du cinéma des années 1950. Mais en voyant les images qui sont l’objet du post d’aujourd’hui, on se dit qu’il est peut-être aussi l’une des premières icônes du « cool ». Je sous-entends par-là le « cool » que l’on associera à McQueen et aux jazzmen de Blue Note une décennie plus tard: le style casual, la simplicité, l’attitude posée, « l’envie de ressembler » que suscite le personnage. Eh bien, j’ai l’impression que dix avant tout le monde, Gene Kelly a su imposer des éléments propres au « cool » en portant sweatshirt gris, polos, pull cols V (sans chemise!) et penny loafers au milieu d’années 1950 guindées par le costume gris. A vous de vous faire votre propre avis avec les photos ci-dessous!

« I used to envy [Fred Astaire’s] cool aristocratic style, so intimate and contained. Fred wears top hat and tails to the manner born — I put them on and look like a truck driver. » (Gene Kelly)

« A sailor suit or his white socks and loafers, or the T-shirts on his muscular torso, gave everyone the feeling that he was a regular guy. » (Betsy Blair)