Dirty Beaches vs. McPherson College in the 1950’s.

par greensleevestoaground

A priori, aucun rapport entre Dirty Beaches, le nom de scène d’Alex Zhang Hungtai, et cette vidéo de la vie sur le campus de McPherson College dans le Kansas. Et pourtant, en jouant le morceau « Sweet 17 » sur ces courtes archives, vous verrez que les deux collent à merveille. Dirty Beaches puise ses influences dans le rockabily, la surf-pop des 1950’s et des 1960’s avec une voix qui rappelle l’hypnotisant Alan Vega et même le grand Elvis. Pas banal pour un chinois, originaire de Taïwan et émigré à Montreal après dix ans d’études à Hawaii. Après de multiples EP’s disséminés à droite à gauche, sur cassettes ou vinyles, Dirty Beaches sort enfin un album, « Badlands », prévu pour le 29 mars sur le label  Zoo Music. Avec lui, on s’imagine sans problème faire de l’athlétisme avec ces étudiants en sweat à capuches (1:03), rentrer en cours avec son letterman (3:50) ou se balader avec deux potes en varsity jacket (3:45).