Pause-café viennois.

par greensleevestoaground

J’me barre à Vienne! Mais non, pas pour la vie, comme me le faisait naivement (je sais qu’il y a un tréma sur le « i » mais je ne peux pas le faire sur mon clavier allemand, je vous l’ai déjà dit ça!) remarquer un ami ce matin qui croit qu’à chaque fois que je bouge dans une ville germanophone, c’est pour la vie. Sauf que Vienne, moi, je n’y ai jamais foutu les pieds. À ce qu’on dit, les cafés y sont les meilleurs et les plus agréables du monde, on y a vu Mozart et Vivaldi jouer leurs plus belles pièces, Tolstoi et Kafka se coller des mines au Café Central et même Schubert et sa truite y sont nés. Regorgeant de merveilles architecturales, un vieux quartier classé à l’UNESCO, ses ruelles étroites que l’on imagine éclairées par la bougie d’un passant emmitouflé dans sa cape et son tricorne, une goutte de lait tombant dans un café viennois et s’animant en spirale sous les effets d’une petit cuillère, c’est tout cela que Vienne évoque et anime en nous. Alors plutôt que d’en garder une évocation brumeuse qui peut s’avérer complètement fausse – pourtant Dieu sait si j’évoque bien et avec plaisir –  je vais y faire un tour pour quelques jours, et peut-être y découvrirai-je cette époque du Jugendstil, cette Vienne du début du XXe siècle que l’on voit ci-dessous, un peu plus sale, un peu plus chic, sans même avoir à fermer les yeux. On se revoit la semaine prochaine.

Le bâtiment de l'Arsenal, sur la place Am Hof en 1900.

Le bâtiment de l’Arsenal, sur la place Am Hof en 1900.

L'Hôpital de la Charité, 1903.

L’Hôpital de la Charité (Zur Heiligen Barmherzigkeit), 1903.

Un café de la Hauptallee, 1910.

Un café de la Hauptallee, 1910.

La rue Mariahilfer, 1901.

La rue Mariahilfer, 1901.

Gumperdorferstraße dans le 6e arrondissement viennois, 1899.

Gumperdorferstraße dans le 6e arrondissement viennois, 1899.

Livraison sur le marché à la viande de la Verladeplatz, 1900.

Livraison sur le marché à la viande de la Verladeplatz, 1900.

L'une des rues les plus célèbres de Vienne: Graben, en 1905.

L’une des rues les plus célèbres de Vienne: Graben, en 1905.

L'opéra de Vienne en 1909.

L’opéra de Vienne en 1909.

La Karlskirche, 1909.

La Karlskirche, 1909.

L'Arsenal, qui servait en 1910 de caserne de pompiers.

L’Arsenal, qui servait en 1910 de caserne de pompiers.

Le célèbre Naschmarkt, long d'1,5 kilomètres, en 1912.

Le célèbre Naschmarkt, long d’1,5 kilomètres, en 1912.

L'appartement d'un certain Carl Schreiners, typiquement viennois du début du siècle dernier, 1905.

L’appartement d’un certain Carl Schreiners, typiquement viennois du début du siècle dernier, 1905.

Copyright Tous droits réservés arjuna_zbycho

GSTAG now on Facebook !