GSTAG au Viêtnam.

par greensleevestoaground

Da Lat, Hanoi, Saigon, la baie d’Halong, Hoi An… Pour certains, ça sonne comme un nom de restaurant perdu entre le quartier des putes et la gare. Pour d’autres qui connaissent ce fabuleux pays qu’est le Viêtnam, cela sonne comme des lieux incontournables à voir au moins une fois dans sa vie. Pour ma première excursion en Asie, ce pays chargé d’histoire ne pouvait que m’intéresser: lui qui a connu la prospérité de l’Indochine française dans les années 20, l’injuste Vietnam War des américains dans les 1960’s, et finalement une indépendance méritée au prix du communisme encore omniprésent dans l’architecture des rues étroites de Hanoi. Il y a comme ça des pays qui fondent leur richesse sur leur souffrance et leurs malheurs, et c’est ce qui m’attire: voir que l’Homme peut parfois arrêter de se plaindre et se sortir les doigts du cul (enfin là je parle surtout du Français, plus que de l’Homme). Alors je vais vous foutre la paix pour une bonne grosse quinzaine de jours, je vais aller voir s’ils sont aussi sympas que quand ils m’accueillent dans leurs restos pour la pause-déj, si ça sent encore le napalm et aller me bourrer le bide avec l’une des meilleurs cultures culinaires du monde. Et puis quand je vois ces photos de famille des années 1930/1940, où le style s’adapte au climat tropical par des matières légères, je peux pas me dire que les Viêts ne sont bons qu’à faire des nems. Ciao!

GSTAG now on Facebook !

Advertisements