Student Life at Iowa State University.

par greensleevestoaground

Une petite sélection de photos prises sur le campus de l’ISU des années 1920 à la fin des années 1960. Située à Armes, elle est spécialisée, une fois n’est pas coutume, dans l’agriculture, l’ingénieurie et l’éducation ménagère (réservé aux femmes dans le temps) depuis 1858, et a été la première université américaine à proposer une formation vétérinaire dès 1879. Comme souvent, ces archives sont issues de la librairie en ligne de l’université, que vous pouvez consulter en intégralité sur le Flickr de leur bibliothèque. Peu de commentaires à faire en guise d’introduction, on retrouve tous les classiques vestimentaires et sociaux d’une université américaine, et cette joie de vivre des étudiants au sein du campus. Nombre d’entre eux d’ailleurs ont fini dans les plus hauts rangs de la NASA et des entreprises aérospatiales, mais aussi des sportifs de haut niveau et Mallory Snyder… Entre nous, je me demande si un jour je parviendrai à sortir de cette niche qui fait de moi un énorme geek de cette période, mais cela reste un tel plaisir. Ah, et pour changer complètement de sujet, vous avez peut-être remarqué, du moins je l’espère, que le thème de la page a été changé. Évidemment, votre avis compte, donc laissez vos commentaires positifs ou négatifs sur cette nouvelle présentation. Et si vous faites des critiques, suggérez-moi vos idées d’améliorations, même si je vous préviens de suite que je n’y connais absolument rien en html!

Des étudiants futurs découvrent les travaux d'ngénieurie aérospatiale de l'ISU au début des années 1940, lors des portes ouvertes de l'université, nationalement connues sous le nom de VEISHEA.

Les journées de l'orientation permettaient à chaque étudiant de se décider pour son avenir (1953). On n'avait pas encore de conseillère d'orientation incompétente disponible 2h par jour et qui vous envoie toujours dans les écoles pourries qui ont besoin d'élèves pour survivre.

Dans les 1950's, les fmmes se détendent aux cartes, pendant que les mecs bossent. C'est quoi ce délire?! (notez la magnifique robe rayée de la brune)

Le Central Campus en 1926.

1945, les cheerleaders et leur style parfait, prêtes pour aller supporter l'équipe de foot US locale: les Cyclones! Le héros historique de l'équipe, Jack Trice, est mort sur ce terrain en 1923 à 21 ans, suite à de graves blessures lors du match contre l'université du Minnesota. Il a donné son nom au stade de l'ISU: c'est le seul stade de la divison 1 NCAA qui porte le nom d'un noir-américain.

Scène de classe dans les 1960's. Je ne serais pas étonné d'apprendre que la chemise madras de gauche soit une Gant.

1965, l'année phare de l'Ivy Look: Jack Purcell aux pieds, sweatshirts aux manches coupées, pantalons étroits en coton, ou coupés pour en faire des shorts. Le crayon de papier sur l'oreille est porté de manière tellement naturelle qu'il fait partie intégrante du style de l'époque.

Le jour des nouveaux, les Freshmen. Tout le monde aura sa tête de con dans le yearbook de 1953!

Alors là, vous avez toute la collection chaussures de l'étudiant(e) américain(e) de 1954: saddle shoes, penny loafers, VCO canvas. Cela dit, les garçons préfèrent les saddle monochrome blanches, les fameuses bucks.

Le lac LaVerne jouxte l'université: un bon coin de détente, même en hiver. Pâtiner entre les cours, c'est pas donné à tout le monde. Surtout sur la Seine...

À l'ISU on est gentil avec le doyen: on lui offre une Oldsmobile toute neuve pour son départ. Certainement pour qu'il se barre vite. Ici, la remise des clés en 1965.

En 1955, les Cadillac émerveillaient autant que les Apple Stores aujourd'hui.

Concours de modèles réduits en 1948. Ca pourrait prêter à sourire aujourd'hui, mais méfiez-vous quand même: lorsque c'est fait avec classe et passion, comme ici, cela prend une toute autre dimension.

Encore le monde à l'envers dans cette école qui dispense des cours très féminins (vétérinaire, stylisme, sciences ménagères, etc.): les filles séduisent les garçons au piano en jouant "For the first time". J'ai l'impression que les garçons sont en tenues militaires. Ne serait-ce pas un au revoir d'avant-Guerre?

J'aurais aimé voir le bas de l'outfit de cet étudiant, qui fait semblant d'étudier pour se choper sa petite camarade. En tout cas, sa tab collar ne vous échappera pas, cravate fine et blazer. L'Ivy simple et sans reproche.

Le comité d'organisation de la VEISHEA en 1955. Argyle Socks, loafers ou oxfords, sack suit et cravates clubs.

Les portes ouvertes sont l'occasion pour les jeunes de découvrir leur future école et où les grands frères font leurs conneries. Ces deux gamins pro-rayures n'ont par ailleurs rien à envier aux plus sartorialistes de la blogosphère!

GSTAG now on Facebook !