Ivy Look. Updated.

par greensleevestoaground

Je ne comprends pas les bloggers, bien que j’en sois un moi-même. Combien de photos de « Nique » Wooster, combien de phots de petites frappes à la pseudo-attitude rebelle dans les vêtements hors-de-prix de McNairy, qui traînent autour des défilés pendant la Fashion Week en espérant être photographié par Sartorialist, Unabashedly Prep ou Street FSN? Si les mannequins défilent sur les podiums, et c’est déjà pas toujours joli joli, les cakes du troisième millénaire défilent autour pour les bloggers armés de leurs appareils photos. Le street style en terme de photographie, ce n’est pas donné à tout le monde (c’est pour cela que je ne m’y risque pas), mais le street style, c’est aussi l’inattendu. Et inattendu, pardonnez-moi, ce n’est pas un mec qui va combiner l’impossible, le moche avec le moche dans l’espoir de faire le tour des tumblr, qui va l’être. Alors je vous le concède, certains s’habillent comme cela tous les jours et ils ont tout le mérite à se retrouver en photo sur les sites de style influents, mais certainement pas tous. Franchement, qui trouve que Wooster en arborant ses tatoos sous une veste madras, ressemble à quelque chose? Il y en a très peu qui finalement envoient du style et pas seulement de la mode sans queue ni tête. Dans ceux qui me reviennent en tête de manière spontanée, il y en  a seulement deux: ce mystérieux homme qui travaille chez Ralph Lauren, et qui, régulièrement photographié lors des shows RL, montre une garderobe à la fois classique, variée et inspirée; et le deuxième c’est George Cortina, fashion editor du Vogue Japon et styliste, qui est le maître absolu du casual, du cool et du minimalisme, celui qui avec une chemise, un pantalon et une paire de chaussures met une branlée à tous ceux qui se surchargent d’accessoires, un des seuls qui se permet de porter un blazer sans fente, celui qui aujourd’hui se rapproche peut-être le plus du cool des 1960’s, entre charme italien et casual américain, entre McQueen et Mastroiani. Et puis il y a lui (et c’est là que je reviens à ma phrase d’introduction de cet article. Ce serait bien que vous suiviez merde!). Lui n’a bizarrement pas fait le tour des tumblr, et ce n’est pourtant pas faute de suivre une centaine de blogs dans mon Google Reader. Un style parfait, comme le dit Scott Schuman qui a très bien compris tout l’intérêt de ce jeune homme: classic american sportswear. Tout est là, tout est dit: navy blazer avec revers de col fins, chino, ceinture tressée, cravate fine en laine, chemise OCBD bleu ciel, une paire de Persol, une coupe de cheveux originale mais finalement assez proche d’une crewcut. Le genre de gars qui n’attire pas l’oeil lorsqu’on le croise dans la rue, mais qui malgré tout sait ce qu’il fait, sans prétention mais avec beaucoup d’élégance. C’est ça le style, et c’est la force de l’Ivy Look, magnifiquement remis au goût du jour ici. Alors comme personne ne semble s’être arrêté sur cette photo, je lui consacre carrément un post, parce que d’après moi, on n’est pas prêt de voir ce genre de classiques lors des prochaines semaines de fashion week qui s’annoncent.

via The Sartorialist / Scott Schuman

GSTAG now on Facebook !