1960’s Motorcycles Lifestyle.

par greensleevestoaground

Désolé pour tous ceux qui, habituellement, viennent sur ce blog pour s’encanailler avec l’Ivy Look pur, sorti des grandes universités américaines. Depuis quelques posts, en effet, je me permets quelques écarts, résultats d’une liberté que je m’octroie sans aucun sentiment de compassion avec les lecteurs que je pourrais décevoir. La moto n’est pas chez moi une lubie bien nouvelle, mon père est un motard depuis son plus jeune âge et j’ai eu la chance de cotoyer quelques belles mécaniques (ceux qui croient que je fais ici allusion à ma mère sont priés de ne pas me le faire savoir). Il subsiste un léger souci: je n’ai pas mon permis moto. Alors, pour l’instant, je me contente de regarder ce que je pourrais éventuellement m’acheter plus tard, sorte de torture imposée équivalent à regarder une vidéo de Kate Upton en slow motion alors que l’on sait très bien que, slow motion ou pas, ses formes resteront à distance de mes mains. Ce que Kate vient faire dans cette histoire de deux-roues n’a pas vraiment de logique, mais qui en a besoin? En revanche, ce que vient faire la moto sur un blog consacré à l’Ivy Look est en revanche totalement justifié. D’une part, parce que jusqu’à nouvel ordre, je décide moi-même de ce qui sera posté sur GSTAG, et d’autre part, parce qu’un étudiant des 1960’s lisait tout aussi certainement des magazines de moto pour flamber auprès des copines que vous lisiez Mob Chop au collège. Grâce à Bill Greene, passionné de moto-cross et auteur de cet album de photos des 1950’s aux 1970’s, on retrouve l’état d’esprit des motards transposé dans la période Ivy Look. Le jazz, le sport, la moto, les pantalons cigarettes, les Desert Boots, tout cela fait partie des « trucs » de l’homme des 1960’s, et ce n’est certainement pas McQueen qui dirait le contraire. Merci Bill!

GSTAG now on Facebook !