Hilfiger: le Preppy expliqué aux Parisiens.

par greensleevestoaground

Il y a deux semaines jour pour jour, Tommy Hilfiger et ses gros sabots débarquaient à Paris pour la première d’une grande tournée européenne. Non pas sous la forme d’un shop banal sur « la plus belle avenue du monde » (devenue depuis quelques temps « la plus insupportable ») mais d’une pop-up house improbable entièrement dédiée au Preppy version « Hilfiger »sur le parvis du Centre Pompidou. Alors ne me demandez pas de faire un lien entre le preppy et Beaubourg, mais toujours est-il que c’était avec plaisir que Julien (auteur des photos) et moi-même assistions à cet évènement. Le temps d’un week-end, la marque allait présenter sa nouvelle collection réalisée en collaboration avec l’auteure du Preppy Handbook et du moins fameux True Prep: Lisa Birnbach. Soirée presse donc en ce jeudi 21 avril estival, on enfile ce que l’on a de plus cliché dans notre garde-robe preppy, on s’arme de nos sourires et bonne humeur hypocrites fidèles au milieu de la mode, appareil photo et on est partis! Découverte des lieux et pari réussi: la petite maison en bois est charmante, son jardin attenant aussi; l’East Coast sur l’une des places les plus bétonnées de Paris, il fallait le faire! Après maints « bonsoir » à de parfaits inconnus qui donnent l’impression de nous connaître depuis toujours pour faire bien, nous entrons dans le Prep House. Et là, par fainéantise, je laisse les photos et leurs commentaires parler d’eux-même pour cet event réussi.

Le preppy des années 1980 et 1990 est fou de canards. C'est son emblême, et plus il en a mieux c'est. Hilfiger l'a bien compris et à son habitude, a extrapolé la tradition.

Dommage, les embroidereds de Tommy sont seulement des imprimés. Bizarre que Lisa Birnbach ait laissé passé ça...

Les patchworks madras pour vestes et pantalons sont qui n'a pas été ommis. Même si ces imprimés pseudo-brodés sont laids, il faut tout de même reconnaître que l'ensemble de la collection homme est assez frais!

S'il y a une chose que l'on ne peut pas reprocher à Hilfiger, c'est de faire de mauvais chinos. Les siens sont de très bonne facture et très agréables à porter, dans une couleur British Khaki que j'adore!

Belle surprise également, la présence des ceintures et bracelets de la marque Kiel James Patrick. Hautement recommandée, elle est uniquement disponible en France chez Hilfiger Champs-Elysées. Pour l'instant...

Même si je m'attarde moins sur le sujet, la collection femme est une vraie réussite. La palette de couleurs est superbe et les articles également. Vous savez où amener vos copines blafardes.

Passons à l’extérieur et faisons un petit tour de la communauté professionnele présente. Même si le Parisien a encore un peu de mal à interpréter le Preppy correctement (pourquoi ce blog existe à votre avis?), il n’en restait pas moins quelques belles choses à voir, et cela n’a pas échappé à Julien.

L'extérieur de la maison qu'on croirait tout droit arrachée d'un sol gazonné de Nantucket faisait son petit effet. Maintenant, imaginez les pavés et le Centre Pompidou l'entourant, ça calmera votre enthousiasme.

Ce joli cou de coq rasé à la serpette, c'est le mien. Noeud papillon madras et oxford shirt, les deux par Rugby Ralph Lauren. Et pour le bas, un pantalon patchwork madras RL et une paire de Weejuns. Ca fait beaucoup de madras et beaucoup de RL, je vous le concède.

Joli détail sur ce navy blazer à boutons dorés, le grand classique, que vous retrouverez plus bas.

Ca manque de bronzage tout ça, mais pas de couleurs estivales!

Le même Navy blazer blasonné "Tommy Hilfiger, 1985". C'est aussi ma date de naissance Tommy, donc pas la peine de la ramener.

Et avant de vomir du « Sartorialist », quelques dernières infos: ce n’est plus la peine d’aller à Beaubourg, la Prep House n’y est plus. Elle est partie vers les autres capitales européennes. Vous trouverez désormais la collection sur les Champs-Elysées pour ceux d’entre vous qui vont encore sur cette avenue par plaisir… A noter dans vos agendas: une conférence sur le Preppy le jeudi 12 mai à 10h à l’Institut Français de la Mode, par Tommy Hilfiger et Lisa Birnbach en personnes. 

Vous trouverez aussi un post drôle et intéressant, puisque vu par un Américain vivant à Paris, de l’ami Christian Chensvold, et Matthew Benz ici.

Pour ceux que cela intéresse, sans vouloir jouer dans l’exhibitionisme, un autre blogger a photographié ma tenue complète ici.

Un grand merci encore à Julien Lagarde pour m’avoir suivi dans le petit monde très amusant de Tommy Hilfiger. N’hésitez pas à me contacter si vous le voyez bien réaliser vos photos de mariage ou autres.