Duke ActIVYsm.

par greensleevestoaground

L’université de Duke est l’une des meilleures des Etats-Unis, et compte parmi les dix meilleures du monde. Pour un exemple concret: Richard Nixon et l’ancien président du Chili, Ricardo Lagos ont posé leur derrière sur ses bancs, entre autres prix Nobel et patrons des plus grosses entreprises mondiales. Remaniée – mais pas fondée – en 1924 par James B. Duke, cela en fait l’une des plus jeunes universités américaines.

The Duke Vigil Le 5 avril 1968, 1400 étudiants se mobilisent silencieusement dans le parc entourant la chapelle, suite à l'assassinat de Martin Luther King Jr., la veille. Au nom de l'égalité des races.

Etant située à Durham, Caroline du Nord, elle n’a jamais fait partie de l’Ivy League, réservée aux plus anciennes universités du nord-est américain. Mais cela n’a pas empêché aux étudiants du fameux Trinity College (l’une des écoles du campus) d’adopter l’Ivy Look dans les années 1960: Weejuns, White Wool Socks, Harrington Jackets, Oxford Shirts, High-Water Pants, … Bref, un peu tout ce que vous savez déjà si vous suivez ce blog. Mais le discours de Martin Luther King Jr. prononcé en 1964 à l’université, puis les nombreuses manifestations contre la Guerre du Viêtnam ajoutent à ces quelques clichés une dimension supplémentaire.

La manifestation a commencé par une marche silencieuse de 3 miles le 5 avril 1968. 450 étudiants y prennent part. On est en pleine période "Take Ivy": Weejuns, peacoats, trenchs, harrington, ...

Le style replacé dans un contexte historique prend un sens tout particulier ici et confirme bien que les années 1960 sont une période de transition entre une après-guerre frigide et la libération des moeurs des années 1970. On commence à avoir une conscience collective chez les jeunes générations, on se mobilise contre des décisions de l’Etat, on se mobilise quand une icône de la liberté meurt. Ce qui explique pourquoi l’Ivy Look a si peu duré (« officiellement ») et se concentre approximativement entre 1964 et 1969.

The Duke Vigil durera du 5 au 11 avril 1968. Ici, l'étudiant du centre porte ce chapeau typique de l'Ivy Look: le Bucket Hat. Un chapeau de pêcheur, en fait, cerné d'une ruban et en popeline chez Brooks Brothers. A noter aussi, les Roper Boots.

Au-delà des excellents témoignages visuels de Take Ivy (réedité et déjà disponible), l’absence de véritable texte dans le livre empêche peut-être d’expliquer « pourquoi l’Ivy Look? ». Pourquoi est-il apparu à ce moment-là? Pourquoi dans les universités? Pourquoi a-t-il été aussi éphémère? Pourquoi revient-il en force aujourd’hui? Replacez les choses dans leur contexte, comme le font ces excellentes photos des archives de Duke et méditez. L’Ivy Look est peut-être bien plus qu’une simple question de pantalon trop court pour mettre en évidence ses Penny Loafers!

Passons à quelque chose de plus gai: les Freshmen Arrivals. L'arrivée des nouveaux, qui étaient un véritable rite dans les universités américaines.

Avec la Cox, on est sûr de ne pas se tromper d'époque. Ce sont bien les 1960s. Letterman Sweaters pour ces Cheerleaders de l'équipe de foot US de Duke: les Blue Devils.

Coup de balai dans l'allée principale! Cette photo se passe de commentaires "stylistiques": ces cinq étudiants représentent à eux seuls toute une époque de look et d'attitude.

© Courtesy of the Duke Library Archives.