GSTAG Look #3: After School.

par greensleevestoaground

Ceux qui ont vu Un Homme d’Exception de Ron Howard, A Serious Man des frères Cohen, Le Talentueux Mr. Ripley d’Anthony Minghella ou tout simplement cette série de photos sont familiers de ce style que nous vous présentons Laurent et moi-même aujourd’hui. Les années 1950 sont une véritable renaissance du style américain. Les étudiants, parfois de retour de la Guerre embarquent leurs chinos de l’armée pour en faire le pantalon officiel des bancs d’universités. Le madras, tissu indien d’abord utilisé pour les chemises se décline en blazer, puis blouson un peu plus tard, comme dans l’excellent livre « The Outsiders » de S.E. Hinton, adapté par Coppola au cinéma. La classique chemise Oxford, ou button-down, se porte sur un t-shirt blanc, près du cou, de préférence bleu ciel dans les 1950’s (comme John Kerr dans Tea & Sympathy de Vincente Minnelli), fermée jusqu’à l’avant- dernier bouton. Le chino comporte un ourlet, assez marqué (le fameux « cropped pants« ). Contrairement à ce que l’on imagine ou ce que l’on voit bien naivement dans certains films (sauf ceux cités précédemment, d’où l’intérêt de les citer): les vestes sont rarement cintrées, les pantalons assez haut sur la taille et ne sont certainement pas « slims » (je hais ce mot). Nous nous sommes cependant permis deux anachronismes, par souci d’affirmation de notre liberté artistique, et qui peuvent s’avérer graves chez les puristes: les car shoes, et l’absence des fameuses chaussettes blanches en laine. Quoiqu’il en soit, l’idée n’est pas de montrer des photos parfaites (sinon, nous aurions choisi un autre modèle…), mais une interprétation personnelle du style américain de l’époque. Autre chose?

Oxford Light-Blue Shirt Uniqlo; Farrar & Dunn Vintage Madras Blazer.

Vintage Chino Pants; Double Buckle Leather Belt.

Vintage Car Shoes; Seiko 5 Military "Desert Sand" Watch.

Pour plus de photos, rendez-vous évidemment sur http://monsieurlaporte.blogspot.com/.

Photos : © Laurent Laporte.