Les riches heures du Duc de Norfolk.

par greensleevestoaground

Que l’on chasse ou que l’on ne chasse pas, on a tous aujourd’hui un vêtement ou un accessoire issu de la chasse dans notre garde-robe. La faute aux marques américaines comme L.L. Bean, Pendleton ou encore Orvis. Faute dont on ne peut que se réjouir. Mais il s’agit ici de remonter encore bien plus loin dans le temps, et non pas aux Etats-Unis, mais en Angleterre. C’est en effet au Duc de Norfolk, 15e du nom, que l’on attribue la création de cette veste, taillée spécialement pour ses sorties chasse et pêche, dans les années 1860. Voici déjà l’origine du nom expliquée. Grand sportif, Henry Fitzalan-Howard de son vrai nom, a besoin d’un vêtement à la fois chaud et qui lui permette de shooter un canard dans son dos en moins de sept secondes, sans être gêné dans ses mouvements. Royaume-Uni oblige, la veste sera faite soit en tweed, soit dans une laine épaisse. Deux plis sur l’avant et une ceinture ou une demie-ceinture (ceintrant la veste au dos) en deviennent les caractéristiques principales. On le porte alors pendant longtemps avec un knickerbockers ou des breeches (pantalon court s’arrêtant en dessous du genou), et de hautes chaussettes en laine. Certaines écoles du secteur en font même leur tenue réglementaire. Pendant longtemps confinée à l’ère Edouardienne du début du XXe siècle, la veste qui laissait présager dans ses formes les costumes "homme" des années 195o fait un come-back à cette même période. On n’hésite pas alors à la porter avec un pantalon. Deux textes  font mention de ce retour improbable, puisqu’il semble essentiellement attribué aux étudiants de Princeton: l’un de Christian Chensvold, l’autre dans le numéro du 25 août 1969 de Sports Illustrated où, à l’occasion du match du centenaire entre Princeton et Rutgers, on voit dans les tribunes des Norfolk Jackets pointer le bout de leur nez, associées au style Ivy alors en vigueur. Pas étonnant donc qu’en 2010, on se remette à parler de cette veste, au point qu’Engineered Garments crée son propre modèle, extrêmement fidèle à l’original par ailleurs. Ce qui donne une réponse négative à cette question: "Doit-on être doué au ball-trapp pour porter une Norfolk Jacket?"

 

Illustration parue dans The Sartorial Art Journal (Mai 1901). A droite, parfait exemple du port de la Norfolk Jacket, avec un Knickerbocker, des chaussettes en laine et même des guêtres.

 

 

La Norfolk Jacket a été avant tout concue pour la chasse. (Illustration datant probablement des années 1940/1950, postée par Andy sur son forum)

 

 

Le retour de la Norfolk Jacket dans le Free & Easy de janvier 2010.

 

 

Engineered Garments réalise pour chacune de ses collections automne/hiver une Norfolk Jacket. Chaque détail est présent sur ce superbe modèle en tweed de 2009. (photo de Dice&Dice)

 

 

Crédits et sources photos:

FIDM Museum

Ask Andy About Clothes

Sleevehead sur Flickr

Dice&Dice

 

 

About these ads